Magazine/Press : Parution dans SUP Magazine

Parution dans SUP Magazine Juin-Juillet 2019 :

C’est LE magazine du stand up paddle par excellence en France et Anonym SUP y figure dans son édition Juin-Juillet 2019 avec tout d’abord une présentation du Touring SUP sur une page entière :

 

touring-sup-presentation

Continuer la lecture de « Magazine/Press : Parution dans SUP Magazine »

Interview de nos riders avec le sup customs ANONYM x Notox

Interview de nos riders Sébastien Le Meaux & Loic Olivier des sup customs ANONYM x NOTOX

Au déballage, le premier mot qui vient à l’esprit c’est OUAAAAH !

Les deux planches customs sur mesure sont belles, visuellement on sent que ça va envoyer sur l’eau.
Si j’osais, je dirais ça biche graave:)

Elles sont conformes visuellement aux besoins de notre équipage, à savoir des planches de courses mais suffisamment stables pour permettre à Sebastien de ne pas se concentrer sur l’équilibre plus que nécessaire et à moi de le guider sans me retrouver à l’eau à chaque fois que je vais tourner la tête.

Anonym SUP :

Le shape fait par Pierre «Zaka» Cazadieu est harmonieux, une bonne longueur de plat, un joli kick et du scoop qui devrait même permettre de beaux downwind, à l’avant, le travail sur le nose va permettre l’évacuation latérale de l’eau. La largeur de 28 est garante d’une bonne stabilité sans trop d’encombrement.

Mon objectif de planche basse sur l’eau devrait être au rendez-vous avec une épaisseur plus faible que la moyenne du marché.

Sans être totalement novateur, le shape sort des sentiers battus.
Vivement l’essai sur l’eau.

Notox:

Sébastien est un rider lourd ( 90 Kg ) et donc à pour pallier à l’absence de perception en relief et donc l’instabilité qui en découle à la board fait 29,5 de large.
Le nose est plus volumineux, entrave inversée, et annonce déjà la couleur : on va traverser le clapot. Une nouvelle fois, la grande longueur de plat garantit une rapidité potentielle.
La finition fait également rêver, le côté Notox Bio-éthique c’est juste parfait et satisfait le besoin d’avoir un impact minimal sur l’environnement où nous pratiquons.

A l’eau :

Premier essai effectué dans des conditions idéales : ni vent, ni clapot.
Les regards des passants restent fixés sur nous et il faut vraiment dire que les planches sont magnifiques. La finition liège de la Notox amène des réactions positives sur le côte écologique, l’aspect flatteur du bois ( en fait, nous corrigeons en expliquant qu’il s’agit de lin, mais pardonnons aux passants curieux).

L’Anonym SUP fait rêver dans la catégorie avion de chasse moderne, technologique.
Lorsque nous montons chacun sur les planches, le premier constat c’est : ok, ça flotte, c’est suffisament stable pour qu’on puisse ramer en équipage Handi’vision.
Stabilité exemplaire, facilité de placement et impression de sérinité sont les premiers sentiments.
Puis vient enfin le moment du premier coup de rame, et l’…. et l’….. ça avionne, pas d’autre mot.
Le confort ressenti n’empêche pas la performance, loin de là, le GPS de ma montre me donne 10 Km/h alors que nous sommes encore en mode balade et découverte du matériel.
Nous validons largement les shapes dès les premiers tours, au premier kilomètre, la séduction est complète.
C’est beau. Ca marche. On va vraiment se faire plaisir.
Le travail de carène est parfait, autant pour la Notox que pour l’Anonym SUP, nos vitesses sont similaires et les planches parfaitement adaptes aux riders ( 80 et 90 Kg).

RDV dimanche sur la course pour en constater les effets pour le Paris Nautic SUP Crossing !