Whitewater SUP Challenge : la compétition de sup sur le cher.

whitewater sup challenge

Whitewater SUP Challenge : la compétition de sup sur le Cher.

La première édition du Whitewater SUP challenge a eu lieu sur le Cher le weekend du  4 et 5 mars sur la vague des Mazelles et le stade d’eaux vives de Tournon Saint Martin. Voici le résumé par Antoine Badin.

Crédit photos : Boudat Gautier / Antoine Badin

Doo’event et Nicolas Fayol lançait la première édition du Whitewater SUP challenge sur le Cher.  Une quinzaine de participants venus des 4 coins de la France et issus de différents milieux se sont retrouvés le weekend du  4 et 5 mars sur la vague des Mazelles et le stade d’eaux vives de Tournon Saint Martin.

Le Whitewater SUP Challenge se décompose en 4 épreuves :

  • SUP surfing
  • SUP cross
  • SUP cross Mass start et
  • Une expression session de nuit

Après une arrivée pluvieuse et tardive le vendredi et 6h de route dans les « pattes », nous retrouvons les riders déjà présents, Charlotte et moi filons au lit afin d’être en forme le lendemain.

Whitewater SUP Challenge 2017 from DO IT AGENCY on Vimeo.

Samedi 4 mars :

Direction les vagues de Mazelles pour une épreuve de SUP surfing et un SUP cross.

Après une grosse matinée de training bien fraiche et pluvieuse, le contest fut lancé par un sup cross avec l’ensemble des participants, sauf moi car je ne suis toujours pas remis de mon accident et j’ai encore des douleurs sur les appuis pagaie. Je me contenterai donc de filmer avec le Drone.

Il y a 15 personnes au départ d’un parcours eaux vives mixte, avec des contres, le passage dans la vague, et une remontée du courant… Pas évident.

Après un départ rapide et quelques difficultés à s’extraire du peloton à la première bouée, Nicolas Fayol prend la tête et gèrera sa course jusqu’à l’arrivée. Juste derrière lui, après avoir bien remonté le reste des riders, Pierre « Peyo » Moustrou prend la 2de place.

Le contest de surf :

Sur la vague des Mazelles, chaque SUPeur avait droit à 4 heats (séries) sur la vague. C’est les deux meilleures prestations qui sont retenues.

Ronan Appriou, le local de l’étape du Tours paddling club, habitué aux vagues statiques du Cher, a déchiré le spot sur sa 6’6 rigide. Pour ce type d’épreuve il faut une planche courte avec beaucoup de volume et de rocker. Ronan ramasse donc 50 pts, juste devant  Nico Fayol sur son sup de 10 pieds qui prend 47 pts. Loris Minvielle vient finir le podium de l’épreuve de surf avec 41 pts.

Le stade d’eaux vives :

Après cette session sup surf sur une vague statique, direction Tournon Saint Martin dans l’Indre et son stade d’eau vives pour la suite de l’événement.

L’organisation avait mis en place pour les plus motivés une expression session by night sur la vague dit de La Pelle, une vague rapide et technique. Grosse ambiance et jolie prestation des riders qui se sont motivés malgré le froid.

La soirée se déroule à base de bonnes bières et de gros film de kayak au gîte.

Dimanche 5 mars :

Ce matin, je participe au SUP cross. Les qualifications se passent sans encombre, je reporterai même une demi-finale. Trop confiant sur la finale, je tombe au départ et perd le fil.

Loris  Minvielle finit donc devant Nico Fayol et Benjamin Vaurs, je me contenterai de la 6ieme place, ce qui me convient tout à fait vu ma blessure.

Après le SUP cross, chacun a pu profiter du bassin pour ce faire quelques runs avant un repas fait maison et la remise des prix.

L’organisation de l’évènement pense déjà à l’édition 2018 qui se fera sur une autre destination, mais toujours sur le même programme :

De l’eau vive, du surf et du sup cross.

Merci à ANONYM SUP pour le support, et la bise à tous les riders !

————————————–

Antoine Badin.

Remerciement à Doo event pour l’organisation et à Mr Boudat Gautier pour les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *