Qui est Antoine Badin ? – Anonym Sup Rider

sup gonflable

Interview d’Antoine

Nous vous proposons une série d’interviews des membres de notre team Anonym afin de mieux les connaître.

Le deuxième à répondre à nos questions est Antoine « Malolo » Badin, rideur et sup(er) atypique.

 

Salut Antoine qui es-tu ?

Salut, je m’appelle Antoine badin, j’ai 30 Ans et je vis à Annecy en Haute-Savoie. Je travaille à Genève en tant que Projeteur CAO.

Depuis combien d’années de pratique du paddle ?

Depuis plus de 8 ans déjà…

Une photo publiée par ANONYM SUP (@anonymsup) le

J’ai mis mes pieds sur un paddle en 2007 pour la première fois lors du Mondial du vent à Leucate. Puis il a fallu attendre l’été 2008 pour partager mes premières sessions avec Fred « Lhookipa » qui bossait à l’époque chez Neway la Rochelle.

Ton souvenir de ta première session en sup?

Ma première « vraie » session de SUP où j’ai réellement découvert le potentiel de l’engin, c’était en juin 2008 à La Rochelle au Phare du Bout du Monde où j’ai pris mes premières petites vagues sur une Nalu 11’6, qui fut par la suite ma première planche de SUP. Ensuite tout est allé très vite, j’ai commencé à travailler dans le paddle en tant que commercial pour Naish en 2009, puis j’ai bossé sur le SUP city tour 2010, année durant laquelle je fais alors la rencontre de deux personnes exceptionnelles avec qui j’ai partagé plein de moments intenses à l’eau : Alexandre Grégoire et David « Davos » Latastère.

Puis j’ai quitté la Haute-Savoie direction les Landes et plus précisément Messanges, ou je suis resté jusqu’à fin 2015.

J’ai aussi travaillé sur le développement des SUP gonflables AIO de 2012 a 2014.

Pratiques-tu d’autres sports ?

Je fais du kitesurf, du skate et du surf depuis tout gamin. Je pratique le parapente depuis une dizaine d’années. Je fais aussi de l’escalade, et de la montagne en général, et enfin du ski, du snowboard et surtout du speed-riding (du parapente avec des skis) l’hiver.

Pourquoi la marque Anonym SUP et pas une autre ?

J’ai découvert ANONYM par l’intermédiaire de mon pote Sébastien Maubourguet de l’école de surf de supdivision à Capbreton. Il fait partie de la team Anonym family.

Suivant de très près tout se qui se passe dans l’industrie du SUP depuis le début, j’ai trouvé chez ANONYM une identité, une vrai « âme » et des origines différentes par rapport aux principales marques de SUP : Chez Anonym, y’a que des surfeurs/ »Supeurs » passionnés !! Et surtout l’esprit qui va avec. Ils soutiennent le sport en faisant et supportant des évènements, des coureurs, des écoles. Ils participent surtout très activement au développement du stand-up paddle sous toutes ses formes : Sup surf, rivières, yoga, race et la balade.

Une photo publiée par ANONYM SUP (@anonymsup) le

Enfin le fait que la marque vienne d’Hossegor et qu’elle fasse preuve d’une réelle motivation à l’innovation sont les motifs qui m’ont convaincu à prendre contact avec Matt pour intégrer le Team.

Le contact est passé immédiatement après avoir discuté 5 minutes, on se racontait déjà plein de blagues ! Cela m’a plu.

Qui compose l’Anonym Family autour d’ Anonym SUP?

Il y a mon pote Sébastien « Momo » Maubourguet, avec qui j’ai passé beaucoup de bons moments, à l’eau et en dehors. Seb est un surfeur de talent, quelqu’un de discret et qui fait partie des premiers « déchirators » en SUP.

Pierre « Peyo » Moustrou, qui lui vient du Kayak freestyle, et qui a une approche très complète de la rivière. On a passé que 48 h ensemble lors de la Dordogne Paddle Race mais on déjà bien déconné. Faut d’ailleurs s’en méfier de lui avec son Patxaran (potion magique basque)…

Fred, le vrai surfeur arcachonnais. Le mec qui sourit tout le temps, discret et qui déchire en SUP Race, en rivière, en surf. Hâte de pouvoir échanger plus longuement avec lui.

Une photo publiée par ANONYM SUP (@anonymsup) le

Après y’a les AquaboardL avec les Frères Mangiarotti & co que j’ai pas rencontré mais je rêve de me jeter dans 4 mètres sur un Goliath à la Nord avec eux (si vous nous lisez les gars…) et encore bravo pour Belharra et son 11 mètres surfé.

Puis les Lost In the Swell avec Ronan Gladu, Aurel Jacob et Ewen Le Goff, avec leur délire du vélo/sup/surf partout en mode explorateur. J’ai hâte d’échanger avec eux car je suis un grand fan de leur web épisodes.

Enfin, y’a surtout Matt et Fifou (Philippe) Les Anonym avec lesquels le team passe des grands moments (dont on ne parlera pas ici de peur de toucher à la sensibilité de certains lol…)

Derniers trips ? surf / perso / sup?

Le Maroc en juin dernier. Surf tandem/parapente et SUP avec Charlotte ma copine. Puis descente de l’Ardèche en SUP, avec Charlotte aussi. Elle ne le sait pas encore mais elle fait déjà partie de la team…

Et le dernier en date (septembre) une semaine reclus dans une maison troglodyte au fin fond du désert andalou. Des paysages à couper le souffle.
Après des trips, y’ en a tous les weekends

Quels seront tes projets et attentes pour 2017 ?

Je vais essayer de participer à un max d’évents en Sup Race et en rivière. Puis sortir une grosse vidéo de Sup rivière et j’espère programmer un trip bivouac en SUP rivière en autonomie avec Charlotte sur plusieurs jours. À voir.

Je vais aussi travailler conjointement sur le développement de diverses planches avec Matt. Y’a plein de trucs géniaux à venir mais ça c’est top secret…

Puis des combos. Plein de combos entre le SUP et d’autres sports. Avec plein de mecs tarés. On va vraiment se marrer.

Si tu devais te caractériser :

• par un objet tu serais?

Un couteau suisse. Le truc que t’emmène partout. Car peu importe où je vais, j’aurais toujours un truc a rider.

• par un animal tu serais ?

Un poisson volant (Malolo c’est son surnom ndrl), car j’ai jamais réussi à choisir entre l’air et l’eau. Je suis les deux, pleinement.

• par un paddle de la gamme Anonym?

Le Anonym sup Big en FCT (Fusion core technology). Car tu peux tout faire avec : rivière, balade, surf, yoga, tandem etc.. Le Anonym Sup Pocket FCT est vraiment un nouveau concept qui est lui aussi très intéressant. J’ai hâte de pouvoir le tester.

Le mot de la fin ?

Merci à Charlotte qui me supporte tous les jours, et qui m’accompagne dans le sport comme dans la vie.

Merci à toute la team Anonym, ceux que je connais et les autres, car on va vraiment délirer.
Merci à toute la communauté du sport outdoor en général pour développer autant de supports.
Et enfin, merci à l’air, à l’eau, et à la terre. On oublie souvent que sans vent, sans vagues, sans lacs et sans rivières on se ferait vachement chier !